Manger bio

bio.jpg

Marché de fruits et de légumes (Analakely – Madagascar)

Un des privilèges de ceux qui vivent à Mada, c’est de pouvoir s’alimenter « bio » ou en d’autres termes, consommer des produits sans pesticide ni génétiquement modifiés.

C’est surtout par la force des choses car – encore heureux – la manipulation génétique ni les puissants pesticides n’ont pas (encore) été vulgarisés. Pour combien de temps encore? En tout cas, ces fruits et légumes aux aspects crus et parfois rabougris sont bien plus goûteux et moins coûteux que leurs semblables non bio (disponibles dans les grandes surfaces). Et meilleurs pour la santé, selon les dires des scientifiques.

Par ailleurs, toujours par la force des choses car le pouvoir d’achat ne le leur permettant pas, bien des foyers ne mangent plus de viande que peu de fois dans la semaine, ou quotidiennement mais en très petites quantités . Les gens se rattrapent avec les légumes, les grains secs et les fruits, aux prix plus abordables. Un régime alimentaire préconisé par les scientifiques, comme étant très bon pour la santé.

A toutes choses, malheur est bon?

3 Responses to “Manger bio”


  1. 1 Anjara février 18, 2007 à 5:22

    c’est vrai que vu sous cet angle, et surtout avec autant de couleur, ça le fait mieux! pr contre, il y a une région kere dans le sud en ce moment, et il paraît qu’on y a envoyé du maïs génétiqument modifié. c’est le sujet d’un édito que Mialy a écrit, maintenant je ne suis pas sûre de sa véracité. m’enfin!

  2. 2 Pov février 20, 2007 à 8:53

    Cette histoire de kere (famine) m’écoeure de plus en plus. C’est toujours pareil chaque année. Une fois est un accident mais quand c’est tellement prévisible comme c’est le cas, c’est vraiment une mauvaise gestion. Bien sûr tout le monde s’en rend compte mais rien n’est fait. A chaque fois, c’est la solution sparadrap: collecte de vivres et opération SOS sud. Dans un pays plein de ressources comme le nôtre, par dessus le marché.
    Je ne sais pas si vous avez vu ce qui s’est passé en Tanzanie, près du grand lac. Les gens mourraient de faim par centaines sinon pour des raisons liées à la malnutrition et pourtant un homme investi dans le business de la pêche raconte que 500 tonnes de poissons par jour s’envolaient pour l’Europe de cet endroit. Révoltant! C’est une famine car les gens n’avaient rien à manger mais quel genre de famine? Après, ils devaient attendre des aides internationales: de l’argent et des nourritures…

  3. 3 Anjara N février 20, 2007 à 4:35

    c’est pour ça que ça m’écoeure de voir des entreprises « donner » des sous au fanarenana ny rova, genre à hauteur de 100 millions de ariary, pour parâitre bien satria mandray andraikitra no sady patriote, nefa à côté il y a des gens qui ne mangent pas. j’ai vu un documentaire sur une région kere et justement, ça montre à kel point il y a une mauvaise gestion des ressources naturelles, financières et humaines pour être aussi pauvres dans ce pays.


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s




Blog Stats

  • 82,049 hits
février 2007
L M M J V S D
« Jan   Mar »
 1234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728  

%d blogueurs aiment cette page :