Ah! ces français, ces chauvins

Un autre billet sur les français et j’arrête de peur d’être taxé d’anti-français. Mais ils m’étonnent au point que la consternation l’emporte sur la raison et la modération. Je parle cette fois-ci du chauvinisme des commentateurs sportifs français, qui a irrémédiablement sali à mes yeux tant d’athlètes et d’équipes pourtant admirables.

La dernière victime est Laure Manaudou aux championnats du monde de natation en Australie. Elle a remporté son or aux 400m, la veille et venait de se qualifier aux finales du 100m dos, en 2ème place, pulvérisant au passage des records. Puis, elle s’est présentée à la finale du 1500m. Il fallait le faire.

Et les commentateurs qui rabâchent son nom à longueur de journée, ne mâchant pas sur les superlatifs ( entre temps, les américains Phelps et Coughlin venaient d’effacer des records du monde avec des chronos spectaculaires).

Au départ, alors que Manaudou est loin d’être la favorite, les commentateurs la qualifient de « danger » que Zeigler, la reine de l’épreuve aurait « sentie ».

Sur 400m, Manaudou colle à Ziegler, devançant considérablement le peloton. Et les commentateurs y croient (et la France aussi, s’il est judicieux de dire qu’ils sont la voix de la France ). Et ils y croient ! Louanges à Manaudou.

Et Manaudou qui commence à baisser son rythme. C’est parce qu’« elle est moins fraîche puisqu’elle a participé aux 100m dos auparavant », explique-t-on.

 Alors les théories fusent. « Elle prend son souffle ». Et Manaudou qui patine. L’on y croit moins maintenant tout en gardant espoir. Peut-être pas l’or mais une place sur le podium, alors que deux autres nageuses sont en train de remonter inexorablement la française.

Puis la désillusion et une autre théorie : elle s’économise pour se concentrer sur la finale des 200m nage libre du lendemain. « Une belle tactique » entends-je.

Finalement, Zeigler a remporté haut la main et sans surprise l’épreuve, caressant le record mythique de Janet Evans. La suissesse Rigamonti, occultée par les commentateurs au début, et la japonaise Shibata ont respectivement ravi les 2ème et 3ème place, tandis que Manaudou finissait péniblement sa course parmi les dernières avec un commentaire sur sa performance sur 100m dos.

 Ce que je ne lui souhaitais pas personnellement, mais avec les surenchères et les commentaires exaspérants des journalistes français, je me permets de leur dédier cette cuisante défaite.

2 Responses to “Ah! ces français, ces chauvins”


  1. 1 Anjara avril 13, 2007 à 7:59

    tena marina litsy zany, d’ailleurs, za lasa tsy tia sportifs frantsay tsony mitsy

  2. 2 Pat janvier 14, 2008 à 5:21

    Saliiii! Zao vao mba mijery an-ty fa ialàna tsiny ry namana. Ataoko fa tsy kouà ngamba e! Ny kaomanterako de zao: efa h@ ela mitsy ry lerony reo no masay. Tadidiko tam mbola kely nijery baolina tam télé. Mondial 1982: rehefa mety ny ataony de lazaindry lerony hoe le français Jean Tigana fa refa tsy mety de le Malien, hono. Grrrrr.


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s




Blog Stats

  • 82,049 hits
mars 2007
L M M J V S D
« Fév   Août »
 1234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728293031  

%d blogueurs aiment cette page :