Un pas trop loin

kamikaze

Ainsi donc, Andry Rajoelina a eu sa part de martyrs. Il espère que le poids du sang fera pencher la balance en sa faveur dans cette lutte d’entêtés qu’il livre contre Ravalomanana.

En lâchant sa foule sur le palais présidentiel, il a su (et espéré ?) qu’il y aurait certainement de la casse. Tel un général sur le champ de bataille, il se tient en retrait, observant les manœuvres de sa troupe, dirigée par ses lieutenants.

 

De tous les endroits où il pouvait envoyer sa horde, il a choisi le palais présidentiel. Symbolique, certes, mais c’est également une zone rouge – un site où les gardes sont autorisées, voire tenues d’ouvrir le feu sur ceux qui outrepassent les limites.

 

 

Il a galvanisé la foule de rhétoriques du genre « entrez-y, le palais présidentiel appartient au peuple ! » Selon des témoignages, les gens ont d’abord flotté autour du site. Des pourparlers étaient en cours entre les lieutenants de Andry Rajoelina et les chefs de la garde présidentielle.

 

 

Puis les coups de feu ont éclaté. Les enquêtes démontreront peut-être ce qui s’est passé. Je doute que ceux qui étaient en première ligne allaient se ruer sur une rangée de soldats prêts à tirer. Je soupçonne que la pression de la foule en arrière les a poussés à faire un pas trop loin, vers la zone sécurisée.

 

 

Andry Rajoelina espère rééditer ici « la marche de la liberté » du 10 août 1991, quand le KMMR a lancé la foule à l’assaut du palais présidentiel de Iavoloha – religieuses et femmes chantant des cantiques en première ligne. « Sans armes, n’ayant que leurs bibles et leur courage » dirait Andry Rajoelina, ces gens se précipitaient dans une zone rouge où ils ont finalement subi les tirs de la garde présidentielle.

 

 

Cet incident était cependant le catalyseur du départ du président Ratsiraka. Les mêmes causes produisant les mêmes effets, Andry Rajoelina espère que ses martyrs (encore plus que la foule) feront basculer le régime.

Maintenant qu’il a franchi le Rubicon, il poursuit sa fuite en avant en annonçant le durcissement de son mouvement.

Fléchissement de Ravalomanana

 

Pourtant, avant ce regrettable événement, des espoirs d’un fléchissement de Ravalomanana s’étaient dessinés. Les bailleurs de fonds multilatéraux ont suspendu leur aide jusqu’à ce que le gouvernement réussisse à résoudre la crise, par la voie du dialogue.

 

Ils se sont aussi rattrapé, en déclarant ouvrir une « enquête » sur l’achat de « Force one II », l’avion présidentiel qui a coûté $60 millions aux contribuables. Cela après avoir annoncé que cet achat ne les concerne pas, par égard à la souveraineté des autorités malgaches.

 

Les Etats-Unis (qui ont grâce aux yeux de Ravalomanana) ont également exprimé leur souhait de voir le gouvernement plus sensible aux aspirations de la rue. L’ambassadeur américain à Madagascar a laissé entendre que l’occasion devrait servir au régime à rectifier ses pratiques.

 

Il a fait référence aux dangers du monopole du réseau économique d’un pays tout entier par une entreprise, notamment quand celle-ci appartient à un responsable étatique. (La main mise de Ravalomanana sur tous les secteurs économiques – directement à travers TIKO, ses filiales et ses autres sociétés ou indirectement en tant qu’imposant actionnaire dans d’autres compagnies – excèdent les opérateurs économiques. Cela étouffe inexorablement l’esprit d’entreprise.)

 

Dans d’autres systèmes que Ravalomanana loue comme modèle de développement, les conflits d’intérêts ne sont pas tolérés. En tout cas, ils ne sont pas flagrants.

 

Face à ces rappels à l’ordre des sponsors et de partenaire qu’il respecte, Ravalomanana aurait-il résisté indéfiniment? D’une certaine manière, Andry Rajoelina a déjà triomphé (il a également récupéré ses stations de télé et radio, supposément origines de la discorde).

 

Alors, fallait-il vraiment du sang pour légitimer cette lutte ? En pressant la foule devant le palais présidentiel, Andry Rajoelina a fini par faire un pas…trop loin.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s




Blog Stats

  • 82,049 hits
février 2009
L M M J V S D
« Jan   Mar »
 1
2345678
9101112131415
16171819202122
232425262728  

%d blogueurs aiment cette page :