En mood 3D

J’ai arrêté de commenter les affaires nationales depuis le 9 février, comme l’a mentionné un des commentaires. La raison est que je suis en mood 3D : déçu, dégoûté et découragé.

 

J’aurais souhaité faire les éloges d’un jeune entrepreneur qui a osé défier l’arrogance d’un chef d’Etat se croyant tout permis. Il est clair maintenant que le jeune révolutionnaire ne souhaite pas plus le bien être de la nation que d’assouvir ses ambitions personnelles.

 

Sa langue de bois a fini par trahir ses intentions. Sans scrupules, il est prêt à tout pour parvenir à ses fins. Et pourtant, beaucoup y croient encore et continuent à alimenter cette lutte déjà perdue. Quelle déception !

 

 presse-vautour1

Que dire de la presse locale ? Quand les deux partis, embourbés dans leur obstination ont perdu toute notion de « raisonnable », l’on s’attendait à ce que la presse fasse montre – à défaut d’objectivité – d’honnêteté.

 

Au lieu d’une presse citoyenne, c’est une presse partisane sinon corrompue qui gave le public de rumeurs et de commentaires indécents. Ne sait-elle pas qu’à cette liberté d’expression qu’elle revendique avec tant de hargne, est associé un strict sens de la responsabilité ?

 

Cette presse dans son ensemble – et je reconnais en même temps qu’il y a des journalistes d’exception et exceptionnels, qui sont évidemment exemptés de mes commentaires – est en grande partie responsable de l’enlisement de ce pays. Elle n’a jamais su exercer son soi-disant (contre) pouvoir que pour lécher des bottes. Ou faire l’inverse, mais souvent pas pour les bonnes raisons.

 

Une presse qui n’a jamais su lancer les vrais débats qui auraient fait progresser la société. Une presse (et des media) qui n’ont jamais persévéré dans la défense des causes nobles, préférant se livrer au sensationnalisme (sexe, sang et fric, puissant moteur de vente).

 

Corruption

La corruption au sein de la presse locale est un secret de polichinelle. Un abcès qui n’attend que d’être crevé mais que beaucoup considèrent comme une boîte de pandore. Les politiques, les opérateurs économiques, voire les acteurs sociaux et, bien entendu la presse elle-même, ont trouvé leurs intérêts respectifs dans cette pratique.

 

Liberté d’expression abusée, utilisée à tort et à travers pour désinformer, pour justifier le voyeurisme, pour inciter à la haine… Anecdote : des journalistes embusqués là où se trouvent les éléments de la force de l’ordre, priant presque pour qu’il y ait de la casse pour nourrir les titres de leur lot de violences et de sang quotidien.

 

Tels des charognards, ça mitraille les corps, danse autour des blessés et des cadavres. On ne fait que notre travail rétorqueront-ils. Effectivement. Dégoûtant !

 

Accablé

Alors, quoi faire ? Beaucoup ! Tellement beaucoup que je me sens personnellement accablé par l’ampleur de la tâche. J’ai même renoncé à partager mon opinion sur les affaires nationales. Trop déçu, tellement dégoûté, je suis découragé !

 

Mais deux commentaires sur le blog m’ont redonné assez de force pour écrire ce billet. Et déjà je sens la torpeur m’envahir. Je sombre doucement dans les profonds abîmes du désespoir. A plus tard, j’espère.

0 Responses to “En mood 3D”



  1. Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s




Blog Stats

  • 82,049 hits
mars 2009
L M M J V S D
« Fév   Juil »
 1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
3031  

%d blogueurs aiment cette page :