Archive pour décembre 2010

Des dessins et des prix

Je vous souhaite Joyeux Noël avec ce dessin paru en 2009 dans l’Express dimanche et qui a remporté le 3ème prix de gag au World Press Cartoon 2010 à Sintra (Portugal).

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

50 ans d’Indépendances en Afrique est paru dans l’Express dimanche en 2010 et a été récompensé du Prix RFI RSF OIF de la liberté de la presse, la même année.

L’Après Rajoelina et les autres

Le fruit mûr tombe de lui-même. C’est le sort du régime Rajoelina qui se dirige vers sa chute. Sinon, afin de sauver ce qui reste de meubles dont le poste de président de la Transition (et, plus tard, postuler à la magistrature suprême), ouvrir la porte aux trois mouvances et accepter une relation contre nature.

Isolée sur la scène internationale, la Haute autorité de transition (Hat) s’aliène peu à peu l’appui des groupuscules qui l’ont soutenue au départ. Des éléments sans potentiel de construction mais aux capacités de nuisance certaines. N’ayant pu venir à bout des trois mouvances – essoufflées mais tenaces, affaiblie par les dissidences, étouffée par la pression de la communauté internationale, la Hat ne pourra tenir longtemps sur autant de fronts à la fois.

Mais peu importe l’issue de cette guerre d’usure, la crise est loin d’être finie. Le véritable problème réside dans l’absence de vision et de programme des dirigeants. A part leur cupidité et leur avidité, bien entendu. Tandis que les opportunistes et les nostalgiques se cassent la tête sur comment maintenir Rajoelina ou comment restaurer Ravalomanana à la présidence, je préfère réfléchir à l’après Rajoelina et trois mouvances.

Permettez au simple citoyen que je suis d’esquisser une ébauche simple d’un programme que d’autres ne manqueront pas d’étoffer ou d’ajuster. Mais il faut bien commencer par le commencement. Avoir une vision et établir un plan qui permet de la réaliser. Bref faire de la politique. La vraie.

Dans l’immédiat donc,

Volet socio-économique:
Rétablir la sécurité
Santé (accès aux centres de santé – par ailleurs à remettre en marche)
Sécurité alimentaire (que chacun puisse avoir son riz quotidien)
Promouvoir les investissements directs étrangers ainsi que les entreprises locales
(création de richesses, génératrices d’emploi)
Audit (ressources, gaspillages, etc…)
(Re-)Réglementation des secteurs porteurs pour chasser la gabegie.

Infrastructure
Faciliter l’accès à Internet.
Informatisation de l’administration.
Améliorer l’accès à l’eau et aux énergies (coûts, distribution, etc) qui se prolonge en projet à moyen et à long terme visant à promouvoir les énergies renouvelables.
Routes.

Environnement
Protection des ressources naturelles (et du sous sol)
Début de réforme de la politique énergétique (implémenter et démocratiser les énergies propres).

Politique
Réconciliation nationale
Réforme électorale
Statut officiel de l’opposition
Renouer avec les instances internationales

Pour mener à bien cette tâche, il faudra l’adhésion des personnes qui connaissent les dossiers (fonctionnaires et privés), des personnes sur le terrain, capables de sensibiliser/mobiliser la population, et qui épousent la même vision. Donc identifier ces gens et obtenir leur soutien. Puis, trouver le(s) leader(s) assez charismatique(s) pour souder l’équipe et susciter l’approbation du peuple. Et, naturellement, des fonds. Alors, passez le mot.

Délit de mécontentement

Consternant ! Voilà donc que la fille de Ranjeva a été condamnée à un mois de prison avec sursis pour avoir dit à des militaires armés de déguerpir de chez elle. Quel délit ! D’autant plus que ces derniers étaient venus perquisitionner la maison – fortement armés – mais des enfants étaient sur les lieux.

 

La délicatesse n’a jamais été l’apanage des soldats malgaches (on s’en souvient des chapitres d’Antanimena, de l’arrestation de Manandafy et récemment des officiers mutins – tout aussi brutaux quand ils sont du bon côté du fusil). Au contraire, à les voir bomber le torse, on a l’impression qu’ils se prennent pour des Rambo en mission. Sauf qu’ils ont comme adversaire des personnes sans défense. A armes égales, j’aurais voulu voir…

 

Toutes ces pratiques font que les institutions malgaches ont – longtemps, mais davantage depuis la crise –  perdu toute crédibilité. Et ce simulacre de Congrès (et Congrès supérieur !) de la transition (CST). Un nid d’opportunistes qui ne cherchent pas plus à aider le pays qu’à se remplir les poches.

 

Tandis que des entreprises ferment leurs portes, des compatriotes perdent leurs boulots, les membres du Congrès sont préoccupés par leur allocation carburants. Jusqu’à Ar 4.000.000 mensuellement pour des membres du bureau permanent (environ 40 fois le salaire d’un travailleur d’usine de textile)  contre « seulement » Ar 800.000 pour un « simple » membre du CST. La crise, ils ne la connaissent pas.

 

De quoi être mécontent (euphémisme). Et comme par les temps qui courent, être mécontent du régime est un délit, je risque tout aussi bien de voir des barbouzes débarquer chez moi pour m’arrê


Blog Stats

  • 83,346 hits
décembre 2010
L M M J V S D
« Nov   Jan »
 12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
2728293031